Un bon éleveur

Il peut sembler biaisé de notre part de vous fournir des critères pour choisir un bon éleveur, puisque nous sommes éleveuses nous-mêmes. Le but de cette page n’est pas de vous convaincre de nous acheter un chat, mais bien de faire attention dans le choix de votre éleveur. Notre conseil : DÉPLACEZ-VOUS!  Visitez les élevages, rencontrez les éleveurs, posez des questions, ne choisissez pas sur un coup de tête, n’achetez pas à distance (ou le moins possible!! Si vous le faites, correspondez par courriel et parlez-vous au téléphone, posez des questions, cela vous donne une meilleure idée de la personne à qui vous avez affaire). Votre choix doit se porter sur une personne qui vous inspire confiance. Et laissez-nous vous dire que cela fonctionne des deux côtés de la médaille, l’éleveur doit aussi vous choisir pour vous confier son chaton. Pensez à votre enfant : vous ne le confieriez pas à n’importe qui…. Il en est également un peu de même pour l’éleveur (bon, nous ne considérons pas les chats comme des enfants, mais c’est un réflexe similaire de protection que nous avons envers les chatons).

Il n’est pas rare de voir un éleveur refuser de vendre un chat à un client, pour plusieurs raisons :

  • Vote de non-confiance (on ne fait pas confiance au client, tout simplement)
  • A le sentiment que le chat sera négligé (moi je fais 60 heures par semaine, je suis jamais à la maison, je voyage beaucoup, j’ai jamais assez de temps…)
  • Le client n’est pas prêt à adopter un chat et a un manque FLAGRANT d’informations
  • « Ben là, mes meubles vont-tu être détruits? Pis mon tapis? Pis mes bibelots? « 
  • « Pis moi la litière, c’est à côté de la sécheuse dans le fond du sous-sol! C’est-tu correct? »
  • « Moi les vétérinaires je crois pas à ça c’est des charlatans qui veulent juste faire de l’argent avec moi! Mon chat ira pas là! »
  • « Les chats c’est tellement indépendant, pas besoin de jouer avec ça voyons donc! »
  • « Moi si le chat miaule la nuit ou me fait UN SEUL PIPI en-dehors de sa litière, je vous le ramène! »

Le client ne connaît pas du tout la race et ne sait pas dans quoi il s’embarque

  • « C’est tu vrai que les Bengals ça peut peser 75 livres!? »
  • « C’est tu vrai qu’un Bengal ça détruit tout dans la maison pis qu’on peut pas laisser rien traîner? »
  • « C’est tu vrai qu’il faut que je le laisse lousse dehors pour qu’il mange des souris et des oiseaux? »

Dans le cas d’un manque d’information, il va nous faire plaisir de vous fournir l’information qui vous manque avant que vous preniez votre décision (et avant toute transaction!). Lorsque vous aurez tout mis dans la balance pour faire votre choix, nous serons heureuses de vous vendre un chaton… Mais pas avant que vous ayez fait vos devoirs et que vous ayez clairement réfléchi!

Bon, plusieurs commentaires si haut peuvent sembler comiques pris un à la fois, mais souvent nous voyons une combinaison de tous ces éléments… L’adoption d’un animal ne doit pas être pris à la légère, c’est une adoption pour la vie complète du chat, qui dure en moyenne 15-20 ans.

Votre relation avec l’éleveur que vous choisirez pour votre chat est importante puisque vous ne ferez pas affaire avec lui seulement pour l’achat du chaton.

Voici ce que fait un bon éleveur et ce qu’il devrait normalement vous demander lors de votre rencontre (prenez note que ces informations et conseils sont à titre indicatif seulement) :

  • Il doit vous poser des questions. Sur votre environnement (donc celui dans lequel va vivre le chaton!), votre background, pourquoi vous voulez un Bengal, quel type de personnalité vous voulez chez votre chaton, quelles sont vos préférences de couleur et de sexe, le type de robe qui vous intéresse, et bien d’autres questions!
  • Il doit valider vos connaissances sur le comportement du chat. Vous saviez qu’un chat a besoin de jouer un minimum de 10 à 20 minutes par jour avec son maître? Vous saviez que la punition ne fonctionne pas chez le chat? Vous saviez que vous devez avoir une litière de plus que le nombre de chats présent dans la maison? Etc!
  • Il doit valider vos connaissances sur la race. Vous saviez que certains Bengal ont la diarhée avec une nourriture bourrée de grains et doivent être nourris avec du sans grain? Vous saviez que votre Bengal sera actif et ne sera pas un patapouf sur le sofa du salon? Vous saviez que vous aurez un chat qui vous suit partout dans la maison et qui n’est pas très indépendant?

Quelles questions poser à l’éleveur lors de votre visite? Il y a des éléments clés dont vous devez discuter avec l’éleveur (questions plus bas). Si l’éleveur évite vos questions ou refuse d’y répondre… Passez au suivant! Vous êtes très probablement tombé sur quelqu’un qui s’improvise éleveur mais qui ne cherche qu’à faire des sous sans penser au bien de l’animal ni aux soins qu’il doit recevoir. N’encouragez pas ces gens-là, de grâce! De nombreuses personnes se proclament « éleveurs » de nos jours, font vraiment n’importe quoi et sont en train de détruire la réputation de TOUS les éleveurs de TOUS les types d’animaux, que ce soit les chats, les chiens, les poissons, reptiles, lapins et autres! En élevage comme dans tous les domaines, il y a des gens qui font plus ou moins bien leur travail… Si votre instinct vous dit que la personne a quelque chose à cacher, faites-vous confiance!

Il n’existe pas de chat « beau. bon pas cher ». L’éleveur travaille très fort pour construire sa lignée et fournir des chatons de qualité, méfiez-vous donc des annonces à très bas prix sur Kijiji ou tout autre site d’annonces!

Vous ferez l’achat d’un chaton valant environ de 1000$ à 2000$, vous avez le droit d’obtenir les réponses que vous voulez concernant le chaton, son environnement, son background, sa maman ainsi que les pratiques d’élevage duquel il provient! Vous avez le droit de vous assurer de faire affaire avec un éleveur consciencieux et responsable, qui vous offre un excellent service, de bon conseils et qui sera disponible pour vous et ce, EN TOUT TEMPS (avant, pendant et APRÈS la vente). C’est le travail de l’éleveur de vous donner des renseignements!

La seule normalité qui peut revenir, c’est lorsque les chatons sont en très bas âge (habituellement avant 1 mois de vie). L’éleveur refusera probablement que vous soyez en contact avec eux, même les voir, et ce pour deux raisons :

  1. La maman est très protectrice de ses chatons. Il ne faut pas la stresser inutilement, de peur qu’elle cesse de produire du lait ou veuille faire son territoire un peu partout autour de ses bébés. De plus, elle peut également avoir le réflexe bien naturel du félin de « manger ses chatons » si elle retrouve une odeur qu’elle ne reconnaît pas sur ses chatons, ou de carrément les rejeter et ne plus s’en occuper (comme les oiseaux!!!). Il faut donc faire attention et il est normal de ne pas laisser un pur étranger s’en approcher.

  2. Il y a également de nombreux RISQUES pour le chaton, puisqu’avant le premier vaccin il dispose de peu de protection au niveau de son système immunitaire, sauf celui que sa Maman lui transmet. Vous pourriez avoir un virus, un parasite, n’importe quoi sur vos vêtements, vos souliers, vos cheveux (sans le savoir bien évidemment, certains virus sont très résistants à l’extérieur), qui peut être dangereux pour le chaton s’il était mis en contact avec ces facteurs extérieurs.

L’éleveur lui-même fait très attention pendant cette période, se lave les mains souvent, manipule les chatons soigneusement et près de la maman, change de vêtements avant d’aller les voir (surtout s’il y a d’autres animaux dans la maison, par exemple un chien). On peut dire qu’on est un peu paranoïaques, mais ils sont nos petits trésors qu’on ne veut en aucun cas perdre! Perdre un chaton est un moment émotif et très difficile que personne ne veut vivre et cela, même si c’est une expérience que l’éleveur a déjà vécu auparavant, ça ne devient jamais plus facile!

Voici une banque de questions que vous devriez normalement poser à l’éleveur avant de procéder à une transaction avec lui pour lui acheter un chaton.

  • À quel âge laissez-vous partir les chatons?
  • Quel est le comportement de la maman? Est-ce qu’elle vous appartient?
  • Comment en êtes-vous venus à faire de l’élevage?
  • Êtes-vous enregistré auprès d’une association féline? Si oui laquelle?
  • D’où proviennent les reproducteurs? Avez-vous leurs coordonnées (de l’élevage)?
  • Comment sont socialisés les chatons? Grandissent-ils parmi la famille humaine?
  • Avez-vous un site Internet? Quelles sont les informations qu’on y retrouve?
  • Avez-vous un contrat de vente? Peut-on le voir et le lire?
  • Est-ce que vos chats vivent avec vous dans la maison? Utilisez-vous des cages? Des enclos?
  • Quelles sont les garanties que vous donnez?
  • Quels examens et traitements médicaux mon chaton aura-t-il reçu avant son départ?
  • Que se passe-t-il si je vous fait un dépôt ou un achat et que je ne puisse plus prendre le chat?
  • Quelles sont les modalités de prise de possession du chaton?
  • Avez-vous un carnet de santé pour le chaton?

Si le chat tombe malade (ce qui peut arriver, un petit rhume, un peu de diarhée, un petit parasite qu’il a attrapé), l’éleveur doit ABSOLUMENT vous en avertir. Cela ne remet pas en question la vente du chat mais se veut être un souci de transparence. De toute façon, vous le saurez en regardant le carnet de santé de votre chat, qui doit vous être remis lors de la prise de possession du chaton.

Attention : il est possible, comme c’est notre cas, que vous ne puissiez voir le papa du chaton qui vous intéresse. Nous avons recours à des saillies extérieures pour avoir nos portées puisque nous n’avons pas les installations ni la place requise pour un mâle. Par contre, nous connaissons très bien le caractère du papa qui a été choisi et nous pouvons en témoigner avec plaisir!